Home Marketing 3 choses que Google nous a dit à propos de BERT qui peuvent aider votre référencement

3 choses que Google nous a dit à propos de BERT qui peuvent aider votre référencement

by Sidra Condron
3 choses que Google nous a dit à propos de BERT qui peuvent aider votre référencement


Lorsque Google a lancé BERT pour la première fois sur son moteur de recherche il y a un an, ils ont déclaré que cela affecterait un résultat de recherche sur 10. Cela signifie qu’environ 120 milliards de pages de résultats de moteurs de recherche (SERP) ont été remaniées en raison du BERT au cours des 12 derniers mois.

Malgré l’effet sur tant de résultats de recherche, Google a initialement déclaré que les référenceurs n’avaient rien à faire pour optimiser le BERT.

Au cas où vous l’auriez manqué, le Représentations d’encodeurs bidirectionnels de transformateurs (Heureusement, BERT en abrégé) est une technique open source de traitement du langage naturel que Google a publiée en 2018. Google a appliqué BERT aux requêtes de recherche en 2019. En termes simples, BERT aide la recherche Google à mieux comprendre la façon dont les humains communiquent.

Depuis son lancement, les messages de Google sur BERT ont été plus nuancés, révélant trois façons dont il affecte les résultats de recherche. C’est pourquoi, dans cet article, nous vous montrerons comment le BERT modifie les résultats pour certains types de requêtes et ce que vous pouvez faire pour obtenir ou maintenir votre contenu en règle dans les SERP.

BERT préfère l’écriture naturelle au placement de mots clés

En janvier 2020 Hangout Google pour les webmasters, Google Webmaster Trends Analyst John Mueller a été interrogé sur la façon d’optimiser le contenu pour BERT. Sa réponse a clairement indiqué que BERT a mis un autre (dernier ?) clou dans le cercueil du bourrage de mots clés.

Notre recommandation est essentiellement d’écrire naturellement, a déclaré Mueller. Quelque chose comme un humain normal serait capable de comprendre. Ainsi, au lieu de bourrer le plus possible de mots-clés, écrivez naturellement.

Comment BERT réduit-il le besoin de placer des mots-clés ?

BERT lit le contenu de manière bidirectionnelle, ce qui aide Google à mieux comprendre l’intention d’une requête de recherche complète et dépend moins des mots clés individuels.

La clé est le B de BERT, qui signifie bidirectionnel. Cela signifie qu’avec l’aide de BERT, Google peut lire une requête de gauche à droite et de droite à gauche. C’est l’une des plus grandes avancées dans la façon dont Google comprend les requêtes.

Avant BERT, Google lisait les requêtes dans un sens ou dans l’autre. Un exemple de Google est la phrase que j’ai accédé au compte bancaire.

Sans lecture bidirectionnelle du BERT, Google contextualiserait la banque en fonction de ce qui précède le mot (j’ai accédé) Soit ce qui vient après (compter). Avec BERT, Google comprend la banque sur la base du fait que j’ai accédé au Oui compte. Google sait donc que la banque concerne les institutions financières et non au bord d’une rivière.

Dans les requêtes complexes, la lecture bidirectionnelle produit des résultats de recherche qui correspondent mieux à l’intention et compter moins sur le placement des mots clés.

Voici un exemple de requête de recherche de Google pour illustrer son fonctionnement.

La source

Avant le BERT, Google fournirait des résultats incluant les mots-clés esthéticiennes et se démarquerait même si le contenu ne correspondait pas vraiment à l’intention de la requête. Avec BERT, c’est une autre histoire. Google a renvoyé du contenu qui répond directement à ce que le chercheur a demandé. Plus important encore, notez que le résultat principal ne met pas les mots-clés en évidence (dans le titre ou le paragraphe d’ouverture). BERT a aidé Google à faire correspondre l’intention avec des mots clés.

À retenir : rédigez du contenu pour les humains, et non comme un échafaudage pour les mots clés

BERT peut détecter l’intention de la requête sans mots clés correspondants. Pour les créateurs de contenu, cela signifie qu’il n’est plus nécessaire d’inclure maladroitement des mots-clés, en particulier ceux à longue traîne, dans votre copie. Au lieu de cela, concentrez-vous sur la rédaction de contenu facile à lire et à comprendre pour un humain. Si vous faites cela, BERT aidera Google à comprendre la signification de votre contenu et vous classera plus haut dans les SERP.

Voici quelques conseils sur la façon d’écrire naturellement, afin que BERT comprenne mieux le sens de votre contenu :

  • Écrivez pour votre public cible : Tenez compte de leur ton, de leur style et de leur niveau de sophistication, afin que votre contenu corresponde à la façon dont ils posent des questions.
  • Gardez votre contenu concis : Étant donné que la densité des mots clés importe moins, vous pouvez faire passer le message sans vous soucier du nombre de fois que vous avez ajouté des mots spécifiques.
  • Revérifiez la bonne grammaire et la simplicité : Si votre écriture confond un humain, cela déclenchera BERT.

BERT comprend l’intention des mots-clés à longue traîne

Dans Un autre Hangout Google pour les webmasters en mai 2020, Mueller a confirmé que la plus grande force de BERT est la recherche de résultats pertinents pour les mots-clés à longue traine.

En ce qui concerne les pages elles-mêmes, nous essayons de comprendre de quoi parlent réellement ces pages et comment ces pages correspondent à ces requêtes spécifiques que nous avons, a déclaré Mueller. En particulier lorsqu’il s’agit de longues requêtes où nous devons comprendre quel est le contexte ici, ce que les gens recherchent réellement dans cette requête.

Comment BERT comprend-il l’intention des mots-clés à longue traine ?

BERT utilise quelque chose appelé notes d’attentionainsi que la lecture bidirectionnelle, pour mieux comprendre en quoi consistent les pages Web et comment elles correspondent aux mots-clés à longue traîne.

Est-ce ainsi que cela fonctionne. BERT compare chaque mot d’une phrase avec n’importe quel autre mot. Le résultat de cette comparaison est un note d’attention.

Un score d’attention révèle l’influence que tout autre mot de la phrase devrait avoir sur le mot en cours d’examen. Ce contexte aide une machine à comprendre la signification voulue des mots ambigus.

Google l’explique avec un exemple. Disons que vous avez donné à BERT ces deux phrases :

L’animal n’a pas traversé la route car il était trop fatigué et L’animal n’a pas traversé la route car elle était trop large.

Les scores d’attention indiquent à BERT que dans la première phrase, l’animal est plus important pour le représenter. Alors que dans la deuxième phrase, la rue est plus importante dans sa représentation.

Lorsque Google a testé cette fonctionnalité sur une requête de recherche, quelque chose d’intéressant s’est produit. BERT a compris l’importance des mots que Google aurait auparavant ignorés.

La source

Google a initialement ignoré le mot a. Mais une fois que BERT a été implémenté, Google a compris que cela changeait tout le sens de la requête. BERT aide Google à trouver des correspondances plus pertinentes pour les mots-clés à longue traine et complexes.

BERT affecte spécifiquement les SERP pour les requêtes de recherche longues et complexes. Nous l’entendons de Mueller et nous le voyons dans les tests de Google. Donc, optimiser pour BERT signifie se concentrer sur votre stratégie à long terme.

Pour maintenir ou améliorer votre classement pour les mots clés à longue traine, vous aurez besoin d’un contenu qui répond très directement à l’intention de ces requêtes de niche. BERT masquera votre contenu s’il est riche en mots clés mais pas spécifiquement pertinent.

Voici quelques conseils pour écrire spécifiquement pour ce que BERT choisit d’afficher votre contenu sur les SERP :

  • Donnez à chaque page un focus strict : BERT récompense les pages qui répondent spécifiquement aux questions de recherche.
  • Gardez les sous-titres clairs et sur la bonne voie : Chacun de vos H2 doit répondre directement à votre titre et, à son tour, au mot-clé que vous avez ciblé.
  • Avoir une idée par paragraphe : BERT est utilisé pour obtenir des extraits de code, qui nécessitent un paragraphe pour répondre à une seule question.

Il existe un avantage supplémentaire lors de la création de contenu pour BERT. Étant donné que les recherches vocales sont plus conversationnel et inclure des mots-clés à longue traine, l’optimisation pour BERT vous aidera également à optimiser pour la voix.

BERT expose un contenu inexact

Google souhaite fournir des résultats fiables et pertinents. Pandu Nayak, vice-président de la recherche Google remarqué récemment qu’ils utilisent BERT pour exposer un contenu factuellement incorrect.

Nous venons également de publier une mise à jour utilisant nos modèles de compréhension du langage BERT pour améliorer la correspondance entre les informations et les vérifications des faits disponibles, a déclaré Nayak.

Comment BERT améliore-t-il la correspondance fact-checking des résultats de recherche ?

BERT utilise sa capacité à dériver le contexte du langage pour aider Google à mieux faire correspondre les articles avec les sources de vérification des faits pertinentes.

La vérification des faits n’est pas nouvelle pour Google. Google lancé la fonction de vérification des faits en 2016 et agrandie en 2017.

Pour être clair, Google ne vérifie pas réellement les faits. Au lieu de cela, Google compare les articles pertinents de vérification des faits créés par des éditeurs tels que espions Oui fait politique au contenu et aux requêtes.

La source

BERT améliore la capacité de Google à faire correspondre correctement les publications de vérification des faits au contenu. Cela fonctionne de la même manière que BERT fait correspondre l’intention de la requête de recherche avec un contenu pertinent.

Sur la base des commentaires de Nayaks, ils n’utilisent désormais BERT que pour faire correspondre les informations avec le contenu de vérification des faits. Mais Google est déterminé à fournir des résultats fiables. Et BERT continue de s’appliquer à davantage de fonctions de recherche telles que images. Il y a donc fort à parier que BERT sera utilisé pour faire correspondre tous les résultats de recherche au contenu de vérification des faits disponible à un moment donné.

À emporter : vérification des faits en double pour tout le contenu

Le nombre d’organismes de vérification des faits continue d’augmenter, et BERT aide désormais à mieux afficher votre contenu. Même si vos résultats de vérification des faits n’affectent pas directement les résultats de recherche, vous ne voulez pas que votre article soit trouvé à côté d’un article de vérification des faits qui montre pourquoi il est inexact.

Voici quelques ressources pour vous aider à vérifier le contenu :

Google BERT n’a pas l’intention de pénaliser votre contenu

Les mises à jour précédentes de Google ont cherché à sanctionner Techniques de référencement chapeau noir. Mueller dit que ce n’est pas ce que BERT est conçu pour faire.

Il n’est donc pas nécessaire que, parce que Google comprend mieux les pages, nous décidions soudainement de pénaliser un ensemble de pages individuelles, explique-t-il. Parce que nous essayons de mieux comprendre ces pages, pas d’essayer de comprendre ce que les gens font de mal.

Au lieu de cela, il dit que le BERT consiste uniquement à aider les moteurs de recherche à trouver de meilleures réponses à leurs questions. Gardez à l’esprit le moteur de recherche et son contexte prévu, et vous serez sur la bonne voie pour optimiser le BERT.



Cet article a été traduit par spyfu

Related Posts

Leave a Comment