Home Marketing Comment intégrer le marketing de contenu et le référencement

Comment intégrer le marketing de contenu et le référencement

by Viola Eva
Comment intégrer le marketing de contenu et le référencement


Lorsque nous consacrons tout notre temps et nos efforts à la création d’un fantastique contenu détaillé, visuellement attrayant et apprécié de nos clients, prospects et clients, pourquoi ne pas également profiter de l’amour de Google et augmenter votre trafic organique qualifié ?

À bien des égards, les choses que l’algorithme de Google favorise sont similaires à ce que son public cible aime.

Tout le monde veut de la pertinence, de la structure et de l’autorité :

La meilleure réponse à une requête de recherche.

Dans les résultats de recherche d’aujourd’hui, un excellent contenu a les meilleures chances d’être bien classé.

Lisez la suite pour savoir comment vous pouvez intégrer le marketing de contenu et le référencement pour obtenir le trafic et la conversion les plus organiques de votre marketing de contenu.

dire l’évidence

Si vous suivez les idées de Kevin Rowe sur 20 endroits où vous devriez partager votre contenu, vous distribuez déjà votre contenu pour recevoir plus de visibilité et de liens en ligne.

Les liens sont toujours l’un des principaux facteurs de classement pour Google.

Il est tout aussi important de couvrir un sujet de manière approfondie pour en accroître la pertinence.

Tous les contenus n’ont pas besoin d’être optimisés pour la recherche.

Il existe d’autres raisons d’écrire du contenu (par exemple, pour le partage social ou pour augmenter la confiance et la conversion), mais si vous voulez tirer le meilleur parti de votre marketing de contenu et améliorer le retour sur investissement, le référencement doit être sur votre radar.

Considérer le référencement

Pour créer une stratégie holistique en matière de marketing de contenu et de référencement, je vous invite à considérer trois facteurs :

  • Que voulez-vous communiquer: Votre vision, votre proposition de valeur, vos thèmes et vos enjeux – les choses que vous représentez en tant qu’entreprise et qui vous passionnent.
  • ce que les gens recherchent– Utiliser la recherche de mots clés comme une opportunité d’étudier votre public cible, la demande du marché et l’intérêt en ligne.
  • Ce que Google privilégie: examinez la page 1 pour comprendre ce que Google considère comme la réponse la plus pertinente et reproduisez quelque chose de concurrentiel.

Structure de Google J’aime

Parlons de vos idées de contenu d’un point de vue SEO.

La clarté et la structure gagnent le jeu de Google.

Chacune de vos idées de contenu, pages ou articles de blog doit couvrir un sujet, une entité intellectuelle.

Pensez à vos pages plus comme une entrée Wikipedia (une base de connaissances qui couvre un sujet en profondeur) qu’une collection de mots-clés à longue traîne.

Une page doit couvrir le sujet si bien qu’elle satisfait l’intention de recherche de l’utilisateur.

Chaque page sera optimisée pour un groupe de mots-clés composé de mots-clés principaux et secondaires.

Nous utilisons des variantes de mots-clés et des synonymes pour permettre à Google de comprendre plus facilement le sujet sur lequel nous écrivons, ainsi que le contexte du sujet.

Le processus de recherche de mots clés nous aide à déterminer les sujets pertinents pour notre public cible. Les outils SEO comme Ahrefs ou SEMrush nous permettent de passer en revue les éléments suivants :

  • Synonymes, variantes et mots-clés associés à couvrir dans une page
  • Trafic de recherche mensuel pour comprendre l’intérêt marketing
  • Cliquez sur le potentiel en estimant le taux de clics pour tenir compte des publicités, des extraits en vedette, etc.
  • Mots-clés difficiles à hiérarchiser en fonction des chances de succès

Prendre des décisions basées sur les données permet d’augmenter vos chances de succès en ligne.

Lors de l’évaluation des idées de contenu, vous voudrez toujours garder ces mesures à l’esprit.

Évitez la cannibalisation des mots clés

Pour chaque idée de sujet distinctement unique, vous souhaiterez créer une page spécifique et couvrir le sujet en profondeur.

De même, vous voudrez vous assurer que chaque sujet n’est traité qu’une seule fois.

Les questions sont :

  • Avons-nous déjà abordé ce sujet ?
  • Peut-on mettre à jour ou retravailler une page existante ?

Du point de vue du référencement, vous voudrez toujours mettre à jour une page existante plutôt que de créer une deuxième, troisième ou quatrième pièce sur le même sujet.

Le contenu Evergreen gagne pour le référencement.

Vous êtes déjà en concurrence avec des milliards de pages sur le Web pour les premières places, pourquoi rivaliser avec vous-même ?

Lorsque plusieurs de vos propres pages se battent pour la page 1, cela s’appelle la cannibalisation des mots clés et cela nuit vraiment à votre effort de référencement.

Dans la plupart des cas, vous voudrez parcourir votre contenu existant et trouver les articles de blog et les pages qui ont déjà couvert le sujet.

Tirez parti de l’âge de la publication, du classement existant et des liens en transformant une publication moyennement performante en quelque chose de génial.

Si vous cherchez à créer un “guide des cadeaux de Noël pour les femmes”, il vaut mieux retravailler, peaufiner et repenser la page existante chaque année, plutôt que de créer un nouveau message qui n’atteindra jamais le sommet.

Si vous constatez que plusieurs publications traitent du même sujet, envisagez de les migrer toutes vers une seule page et utilisez-la comme base pour votre nouveau contenu.

Ne commencez à créer un nouveau contenu que si vous avez un véritable manque de contenu et que vous n’avez pas couvert le message dans le passé.

Compréhension Page 1

Avant de nous lancer dans la rédaction de contenu, jetons un coup d’œil à la page 1 de Google pour déterminer le bon type de contenu pour lequel bien se classer.

Les créateurs de contenu et les spécialistes du marketing devinent souvent l’intention de l’utilisateur derrière une requête et le type de contenu qu’ils devraient écrire.

Mais la meilleure façon de savoir ce que veulent les utilisateurs et Google est de consulter la page 1.

Vous verrez qu’il y a au moins neuf différents types de résultats de recherche qui fournissent différents types de contenu à l’utilisateur.

  • Mener une enquête: Définitions, guides longs, graphiques de connaissances ou extraits en vedette
  • Répondre: Recherches courantes sans clic comme la météo, la conversion de devises, les fuseaux horaires
  • Transactionnel : Pages de produits et de catégories, résultats de commerce électronique
  • Local: Cartes, résultats locaux
  • Visuel: Images, vignettes multimédias
  • Vidéos.
  • Informations: Journaux, tweets, nouvelles en vedette
  • Marquer: Page d’accueil avec des liens vers des sites, des canaux de médias sociaux d’une marque
  • Mixte: Lorsque Google n’est pas clair sur l’intention de recherche, il apporte un peu de tout. Google “Panda” ou “Jaguar” pour vérifier.

La réponse courte est : vous voudrez créer le type de contenu actuellement affiché sur la page 1 pour votre sujet et vos mots clés.

De plus, vous aurez l’occasion de comprendre ce qui suit en étudiant la page 1 :

  • Sous-thèmes et concepts utilisés par les contenus performants
  • Titres couverts dans les articles.
  • Mots clés utilisés
  • Longueur moyenne du contenu des résultats de la page 1

Vous pouvez utiliser des outils permettant de gagner du temps dans votre révision d’une page, mais en fin de compte, un bon créateur de contenu laissera toujours les outils et aura l’air réel et prendra en compte les apprentissages dans son tour d’horizon du contenu.

Et parfois, créer la meilleure réponse ne consiste pas à créer un guide ultime.

Oui, nous faisons toujours des mots-clés

Enfin, assurez-vous que votre contenu est optimisé pour le référencement.

Chaque élément de contenu commencera à se classer pour de nombreux synonymes et variations, car Google s’améliore de plus en plus dans sa compréhension des concepts et du contexte.

Mais L’algorithme de Google est également toujours un algorithme.

Faites donc en sorte que Google comprenne facilement de quoi parle votre article.

Oui, vous voudrez toujours utiliser votre mot-clé principal dans :

  • URL
  • Titre H1
  • Titre de la métapage
  • Premier paragraphe

Non seulement parce que cela a du sens pour Google, mais aussi parce qu’il est logique que les utilisateurs soient cohérents lorsqu’ils saisissent une requête de recherche jusqu’à ce qu’ils trouvent leur résultat, cliquent et lisent l’article.

Oui, vous voudrez optimiser vos images, surtout si vous essayez de gagner une page de résultats de recherche visuels.

Un peu d’amour technique

Pour être vraiment optimisé pour le référencement, vous voudrez en fin de compte vous assurer d’implémenter balisage de schéma et des données structurées.

Le référencement technique aide à accroître la clarté pour Google.

Vous pouvez mettre en signet des détails sur l’auteur d’une page, le produit affiché, les listes, les vidéos et d’autres éléments, votre entreprise et votre organisation en général.

Résumé : Tirer le meilleur parti du marketing de contenu et du référencement

Votre marketing de contenu a les meilleures chances de réussir dans la recherche organique si vous gardez à l’esprit ce qui suit :

  • Sélectionnez des idées à partir de sujets spécifiques, clairement distincts et uniques.
  • Utilisez la recherche de mots-clés pour hiérarchiser les idées de contenu.
  • Veuillez mettre à jour les pages existantes si vous souhaitez couvrir à nouveau un sujet.
  • Passez en revue la page 1 pour comprendre le type de contenu que vous devez créer.
  • Optimisez votre page avec des mots clés.
  • Implémenter le balisage de schéma.

Et vous aurez un contenu qui a les meilleures chances d’attirer un trafic organique durable, qualifié et durable.


crédits images

Image en vedette : Paulo Bobita
Images dans la publication : créées par l’auteur





Cet article a été traduit par searchenginejournal

Related Posts

Leave a Comment