Comment mesurer la valeur du SEO avec le CTR


“Je vois des clients, encore et encore, qui doivent évaluer la valeur de faire cela [SEO] changer ce changement au niveau du ticket », a déclaré Jessica Bowman, consultante en référencement d’entreprise et auteur de Executive SEO Playbook, dans sa présentation à SMX Avancé.

Bien que toutes les tâches de référencement soient importantes pour le succès de votre site, il y a une distinction clé à faire : celles qui ont le potentiel d’augmenter les revenus et celles qui sont conçues pour empêcher une diminution des revenus. Les référenceurs qui ne parviennent pas à différencier ces types de tâches se retrouvent souvent épuisés et incapables de montrer l’impact de leur travail sur le résultat net.

“Ce qui arrive souvent, c’est que les responsables du référencement sont pris dans ce tourbillon d’essayer de faire valoir des revenus positifs pour tous les billets qu’ils ont”, a déclaré Avinash Conda, directeur de la croissance organique de Williams Sonoma Inc., dans la même présentation. . “Mais ce n’est pas quelque chose qui devrait s’appliquer à tous les billets.”

Les spécialistes du marketing doivent donner la priorité aux tickets/tâches qui démontreront le plus de valeur SEO. Mais ils doivent également choisir les métriques à rapporter.

Selon Bowman et Conda, détailler les mesures du taux de clics (CTR) pour les mots clés cibles de votre marque est un moyen simple mais efficace de prouver que vos efforts de référencement portent leurs fruits.


Obtenez la confiance quotidienne des spécialistes du marketing par newsletter.


Données nécessaires pour mesurer l’effet du SEO sur le CTR

Pour configurer l’impact SEO du modèle sur le CTR, Conda a suggéré que les spécialistes du marketing compilent d’abord une liste d’URL spécifiques.

“Il peut s’agir d’une sous-section du site, d’un dossier sur le site ou simplement d’une liste d’URL qui ont un impact”, a-t-il déclaré. “Le deuxième [step] est d’obtenir la liste des mots clés affectés à ces URL ».

Ces informations de base serviront de base aux formules du tableur (voir modèle ci-dessous).

Source : Jessica Bowman et Avinash Conda

Pour s’assurer que votre équipe obtient les métriques CTR dont elle a besoin, les référenceurs doivent également envisager d’ajouter les données suivantes de Google Search Console (12 derniers mois) pour les combinaisons URL/mots clés :

  • Impressions totales.
  • Portée moyenne.
  • Nombre total de clics.
  • CTR actuel.

Une fois ces données ajoutées au modèle, les formules vous aideront à calculer les augmentations du CTR et à prévoir la croissance de l’exercice à partir de la recherche. Cependant, il y a quelques entrées manuelles supplémentaires que les spécialistes du marketing devront inclure pour s’assurer que cela fonctionne correctement :

  • La liste des URL qui affecteront la tâche de référencement.
  • La liste des mots clés ciblés par chaque URL.
  • Augmentation supposée du CTR en fonction des mots-clés de haut et de bas rang.
  • Le revenu moyen par visite.

Utilisation du modèle CTR

Les spécialistes du marketing peuvent utiliser un modèle comme celui-ci pour calculer le CTR, les clics et les augmentations de revenus supposés. C’est un excellent moyen de connecter les URL/mots clés aux résultats de votre organisation, aidant ainsi les équipes à mieux prévoir l’impact de ces efforts.

Source : Jessica Bowman et Avinash Conda

Cependant, comme la plupart des spécialistes du marketing de recherche le savent probablement, tous les aspects de la valeur du référencement ne peuvent pas être mesurés de manière aussi claire.

“Certaines tâches ne peuvent pas être quantifiées au niveau du trafic”, a déclaré Conda. “la vitesse du site [tasks] sont un bon exemple… Nous savons qu’ils vont avoir un impact positif sur le trafic car la vitesse du site est un facteur de classement important, mais je ne pense pas que nous en soyons encore là pour trouver [quantifiable] méthodologies ».

Essayer de prévoir le trafic à l’aide du CTR dans un tel scénario n’est peut-être pas le plan le plus efficace. Dans ces cas, Conda recommande d’estimer les gains SEO avec les taux de conversion.

Par exemple, une étude de Portent a révélé que les sites avec des temps de chargement de 1 seconde avaient un taux de conversion qui était trois fois plus grand que les sites chargés en cinq secondes. Lier des tâches de référencement moins quantifiables à des métriques importantes comme celle-ci peut contribuer grandement à prouver votre valeur.

Pourtant, le CTR est une mesure solide que les référenceurs peuvent utiliser pour montrer la valeur de leur travail, surtout si les données sont accessibles à l’aide de modèles comme Conda et Bowman.

“Ce modèle est un moyen simple de voir quelles mises à jour nous effectuons, dont nous savons avec certitude qu’elles auront un impact direct sur le classement”, a déclaré Conda.

Regardez les performances avancées SMX complètes de Jessica Bowman et Avinash Conda

Vous n’êtes pas enregistré dans SMX Advanced ? Obtenez votre pass gratuit ici.

Déjà inscrit à SMX Advanced ? Commencer la session ici.


Nouveau sur Search Engine Land

A propos de l’auteur

Corey Patterson est un éditeur pour MarTech et Search Engine Land. Avec une formation en référencement, marketing de contenu et journalisme, elle couvre l’actualité de l’industrie SEO et PPC pour aider les spécialistes du marketing à améliorer leurs campagnes.



Cet article a été traduit par searchengineland

Laisser un commentaire