Google a bloqué 3,4 milliards de publicités et suspendu 5,6 millions de comptes en 2021


Google a bloqué ou supprimé 3,4 milliards de publicités en 2021, selon son rapport annuel sur la sécurité des publicités, qui était publié aujourd’hui. Google a également triplé le nombre de suspensions au niveau des comptes pour les annonceurs au cours de l’année écoulée.

3,4 milliards de publicités bloquées ou supprimées. Les trois principales catégories d’annonces malveillantes étaient abuser du réseau publicitaire (652 millions); contenu pour adultes (287 millions); et la marque (137 millions). Voici le tableau complet de Google :

Comment 2021 se compare-t-il aux années précédentes ?

Plus tôt cette année, Microsoft a annoncé avoir supprimé plus de 3 milliards d’annonces en 2021. Cela signifie que Google et Microsoft se sont combinés pour supprimer près de 6,5 milliards d’annonces l’année dernière.

5,7 milliards d’annonces restreintes. Certaines annonces peuvent ne pas être diffusées sur tous les moteurs de recherche dans tous les emplacements. Toutes ces publicités appartenaient à la catégorie des publicités légales ou culturellement sensibles. Par les chiffres :

  • Marques : 1,4 milliard
  • Autres activités restreintes : 511,4 millions
  • Services financiers: 223 millions
  • Santé et médicaments : 219,3 millions
  • Alcool: 128,5 millions
  • Contenu adulte: 126,1 millions
  • Paris et jeux : 108,1 millions
  • Exigences légales: 105,7 millions
  • Droit d’auteur: 68,6 millions

5,6 millions de comptes annonceurs suspendus. Google a signalé que les mauvais acteurs opéraient avec plus de sophistication et à plus grande échelle, en utilisant une variété de tactiques pour échapper à notre détection.

Un exemple difficile : les acteurs malveillants ont créé des milliers de comptes simultanément et ont utilisé des techniques telles que le cloaking et la manipulation de texte pour montrer aux réviseurs et aux systèmes de Google un contenu publicitaire différent de ce qu’un utilisateur verrait.

Conformité de l’éditeur. Google a également bloqué ou restreint la diffusion d’annonces sur 1,7 milliard de pages d’éditeurs et a pris des mesures d’application plus larges au niveau du site sur environ 63 000 sites d’éditeurs en 2021.

Google a pris des mesures dans les trois catégories principales : contenus à caractère sexuel, dangereux ou dénigrants, et promotion et vente d’armes. Voici un graphique :

Lutte continue contre la désinformation et les abus liés au COVID. Google a bloqué plus de 500 000 pages de diffusion d’annonces pour avoir enfreint ses politiques contre les allégations nocives pour la santé liées au COVID-19.

  • Cela comprenait les réclamations liées aux vaccins et aux tests, ainsi que les prix abusifs sur les fournitures essentielles (par exemple, les masques).
  • Google a bloqué plus de 106 millions d’annonces liées au COVID depuis le début de la pandémie.

2022 Suppressions d’annonces en Ukraine. Bien que ce rapport couvre 2021, Google a fourni une mise à jour sur le nombre d’annonces liées à la guerre en Ukraine qui ont été bloquées jusqu’à présent en 2022 : 8 millions.

Pourquoi s’en soucie-t-on ? Ces mauvais acteurs sont mauvais pour les moteurs de recherche, les annonceurs et les éditeurs. Cet aperçu est un excellent (et quelque peu choquant) rappel du nombre de menaces qui pèsent sur les annonceurs légitimes qui souhaitent atteindre leur public cible. Cela fournit également plus de contexte sur les raisons pour lesquelles Google pousse si fort pour la vérification des annonceurs et institue des choses comme sa politique des trois avertissements.


Nouveau sur Search Engine Land

A propos de l’auteur

Danny Goodwin est rédacteur en chef chez Search Engine Land. En plus d’écrire quotidiennement sur le référencement, le PPC et plus encore pour Search Engine Land, Goodwin gère également la liste d’experts en la matière de Search Engine Lands. Il aide également à planifier notre série de conférences, SMX Search Marketing Expo. Avant de rejoindre Search Engine Land, Goodwin était rédacteur en chef du Search Engine Journal, où il a dirigé les initiatives éditoriales de la marque. Il a également été rédacteur en chef chez Search Engine Watch. Il a pris la parole lors de nombreuses conférences et événements virtuels majeurs sur la recherche, et son expertise a été citée par un large éventail de publications et de podcasts.



Cet article a été traduit par searchengineland

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici