Home SEO Google est-il d’accord avec plusieurs variantes du même contenu ?

Google est-il d’accord avec plusieurs variantes du même contenu ?

by Roger Montti
Google est-il d'accord avec plusieurs variantes du même contenu ?


Dans le dernier lieu de rencontre des heures de bureau de Google Search Central SEO, John Mueller, défenseur de la recherche Google, aborde une question sur l’auto-plagiat.

On demande à Mueller s’il est acceptable pour les éditeurs de réutiliser des parties de leur propre contenu, en se copiant techniquement pour créer une pièce similaire mais différente.

En bref, se copier est acceptable au point où ce n’est plus acceptable.

Voici une explication plus complète de ce que cela signifie.

auto-plagiat ?

La personne qui a posé la question l’a présenté comme un éditeur qui s’est “plagié”.

Cependant, c’est une mauvaise utilisation du mot plagiat, car la définition du plagiat consiste à prendre le contenu de quelqu’un d’autre et à le présenter à tort comme le vôtre.

Évidemment, on ne peut pas plus se plagier qu’on ne peut se voler.

Ce que la personne qui pose la question veut vraiment dire, c’est copier son propre contenu.

C’est la question qui se pose :

“Est-ce que Google est d’accord avec les éditeurs qui plagient leur propre contenu ?

Par exemple, j’ai écrit un article d’affiliation suggérant quelque chose pour maman. Puis-je copier le contenu de cet article pour écrire plus d’articles pour une sœur, une femme, une tante ou une grand-mère ?

Réutilisation du contenu

Mueller a noté l’utilisation abusive du mot plagiat et en a parlé.

Muller a répondu

« Alors… je ne connais pas la définition complète du plagiat. Mais il semble que si vous réutilisez votre propre contenu que vous ne plagiez pas vraiment, eh bien, du moins de la façon dont je le comprends.

Du point de vue de Google, si vous prenez le contenu de votre propre site Web et que vous le republiez avec certains éléments de page modifiés, c’est essentiellement à vous de décider.”

Le contenu doit se concentrer sur la valeur

Souvent, nous pouvons penser au contenu en termes de réponse de Google. Mais la réponse de Google est généralement basée sur la valeur que cette page apporte aux visiteurs du site.

Mueller a poursuivi sa réponse :

“Et c’est quelque chose où je suppose que, dans de nombreux cas, vous n’apportez pas beaucoup de valeur en copiant simplement l’article existant et en changeant certains des mots qu’il contient.

Donc, mon sentiment est que d’un point de vue stratégique, il serait probablement plus approprié d’écrire quelque chose d’unique et convaincant pour ces sujets ou de créer un article qui couvre ces différentes variations.

C’est quelque chose comme d’un point de vue stratégique que je recommanderais.

Mais purement d’un point de vue politique, je ne pense pas qu’il y ait quoi que ce soit de spécifique sur la façon dont vous prenez des articles individuels et en faites ensuite… une poignée de copies.

C’est donc quelque chose d’un point de vue purement pratique, c’est à vous de décider.

Mais ma recommandation est de vraiment faire moins d’articles qui sont vraiment bons.”

Pages d’entrée

La personne qui pose la question parle à une variante des pages d’entrée.

Une approche à l’ancienne des sites consistait à créer des pages de contenu ciblant les cinquante États des États-Unis et, pour chaque État, à créer des pages Web correspondant aux vingt premières villes en termes de population.

Les pages seraient essentiellement les mêmes, seuls les noms des états et des villes seraient différents.

Google appelle ces pages d’entrée et c’est quelque chose qui pourrait entraîner une pénalité manuelle.

Ceci est ce que Documentation Google officielle pour les pages d’entrée met en garde :

« Les portails sont des sites ou des pages créés pour se classer pour des requêtes de recherche spécifiques et similaires. Ils sont mauvais pour les utilisateurs car ils peuvent conduire à plusieurs pages similaires dans les résultats de recherche des utilisateurs, où chaque résultat finit par amener l’utilisateur vers la même destination.

Ils peuvent également diriger les utilisateurs vers des pages intermédiaires qui ne sont pas aussi utiles que la destination finale. »

Mueller a mis en garde contre la création involontaire de pages de porte :

“Le seul cas extrême qui peut survenir si vous copiez massivement votre propre contenu est que vous finissez par créer des pages de porte.

Et cela consiste essentiellement à prendre un élément de contenu et à créer de nombreuses variantes simplement avec des mots différents, ce qui irait à l’encontre de nos directives pour les webmasters.

C’est donc quelque chose que je serais à l’affût et c’est aussi quelque chose où vous créez une tonne de qualité inférieure… Je dirais presque des pages indésirables pour votre site Web, qui sont essentiellement comme des peluches qui ne fournissent aucune valeur unique dans l’ensemble.

Et au lieu d’édulcorer le contenu de votre site Web comme ça, je vous recommande de vous concentrer sur le renforcement du contenu principal de votre site Web.

Voilà donc ma recommandation.

Donc, si vous demandez si Google est d’accord avec cela, eh bien, c’est comme si vous pouviez faire ce que vous voulez sur votre site Web, mais cela ne signifie pas que Google va l’apprécier.”

Concentrez-vous sur le contenu, pas sur les raccourcis

Le gros point à retenir ici est que le contenu est l’atout le plus important d’un site Web. Le contenu peut aider à faire réussir ou non une entreprise.

Vu l’importance du contenu, il est logique que le contenu soit la seule chose sur laquelle vous ne devriez pas lésiner ou prendre des raccourcis.

Citation

Regardez John Mueller répondre à la question à 7:34 :


Image en vedette : Capture d’écran de YouTube.com/GoogleSearchCentral, mai 2022.





Cet article a été traduit par searchenginejournal

Related Posts

Leave a Comment