Google propose de diffuser des publicités concurrentes sur YouTube


Dans le cadre d’une autre enquête antitrust de l’UE, Alphabet, la société mère de Google, a proposé d’autoriser les courtiers publicitaires concurrents à placer des annonces sur YouTube.

Enquête de la Commission européenne.Cette évolution est susceptible d’ouvrir la voie à Google pour régler une enquête de l’UE, ouverte l’année dernière, sans avoir à payer d’amende. L’UE a lancé cette dernière enquête pour déterminer si le géant de la technologie et le plus grand fournisseur de recherche et de vidéo se donnait un avantage déloyal en restreignant l’accès des rivaux et des annonceurs aux données des utilisateurs.

Google a souligné.Un chien de garde de l’UE a souligné l’exigence de Google selon laquelle les annonceurs utilisent son gestionnaire de publicités pour diffuser des publicités sur YouTube, ainsi que les restrictions potentielles sur la manière dont les concurrents peuvent diffuser des publicités. Ils examinent également les exigences de Google pour que les annonceurs utilisent Display & Video 360 et Google Ads pour acheter des publicités YouTube, c’est ainsi que les éditeurs achètent de l’espace publicitaire sur la plate-forme vidéo populaire.

Un autre organisme de réglementation, l’Autorité britannique de la concurrence et des marchés (CMA), a lancé sa deuxième enquête sur les pratiques publicitaires de Google le mois dernier, affirmant que l’entreprise pourrait fausser la concurrence et avoir favorisé illégalement ses propres services.

L’année dernière, la Grande-Bretagne a imposé un régime de concurrence pour empêcher Google et Facebook “d’utiliser leur domaine pour chasser les petites entreprises et nuire aux clients”.

Plus d’informations.Vous pouvez lire l’article complet de Reutersici.

Il n’y a pas de réponse de Google sur le moment où ils prévoient d’autoriser leurs rivaux à placer des annonces sur YouTube, ou dans quels pays cela prendrait effet.

Pourquoi s’en soucie-t-on ? Des publicités concurrentes sur YouTube permettraient à d’autres annonceurs de se disputer des parts de marché, ce qui pourrait profiter à la fois aux annonceurs et aux consommateurs. On ne sait pas encore quel effet cela pourrait avoir sur Google, mais nous surveillons certainement cela de près.


Nouveau sur Search Engine Land

A propos de l’auteur

Nicole Farley est une éditrice de Search Engine Land couvrant tout ce qui concerne le PPC. En plus d’être un vétéran du Corps des Marines, elle possède une vaste expérience dans le marketing numérique, un MBA et un penchant pour le vrai crime, les podcasts, les voyages et les collations.



Cet article a été traduit par searchengineland

Laisser un commentaire