Le PDG d’Ahrefs répond aux questions de référencement “oui” dans une interview exclusive


Ahrefs a récemment annoncé son nouveau moteur de recherche axé sur la confidentialité appelé Yep.

La communauté du marketing de recherche a répondu sur les réseaux sociaux avec enthousiasme pour le projet, mais il y avait beaucoup de questions.

Nous avons transmis ces questions à Ahrefs et au PDG, Dmitro Gerasimenkoréponses proposées.

Ma première question portait sur le nom du moteur de recherche lui-même. L’image de marque et le choix d’un nom de domaine est un processus important et il est toujours intéressant de voir comment les entreprises abordent cette étape importante.

1. Quelle est la signification du choix du mot Oui pour le nom du moteur de recherche ?

Il n’a pas de signification particulière, mais c’est un nom agréable, court et facile à retenir. Vous n’oublierez pas “Oui”, n’est-ce pas ?

Choisir un nom pour le moteur de recherche a été tout un combat.

Nous avons vérifié des centaines d’idées au cours des 2 dernières années. L’équipe a initialement opté pour Fairsearch dot com, avec des plans de transition vers Fair.com. Mais nous n’avons pas pu obtenir Fair.com.

Oui, cela est apparu pour la première fois lorsque nous regardions des dessins animés d’Avatar où Aang et ses amis utilisaient l’expression “yip-yip” pour faire décoller leur bison du ciel.

2. Dans un article publié sur Medium (Argent des investisseurs contre intérêt public : Google n’a pas réussi à créer une plate-forme non diabolique ?), a cité Google Featured Snippets comme exemple de la façon dont Google fournit des réponses sans quitter le site Web de Google.

Cela signifie-t-il que Yep s’engage à afficher les résultats de recherche dans le style classique des dix liens bleus ?

Réelement non.

Je ne pense pas qu’il soit possible de bien servir les clients et d’augmenter la part de marché avec seulement 10 liens bleus.

Ce à quoi nous nous engageons, c’est que les moteurs de recherche qui génèrent des revenus à partir des publicités les partagent avec les créateurs dont ils profitent du contenu.

En d’autres termes, si nous sélectionnons du contenu à afficher sur une page de résultats de recherche, nous l’utiliserons également comme signal que le contenu est utile et que son créateur mérite d’être rémunéré.

3. Le post de Medium citait l’exemple d’un blogueur qui enseigne “comment construire des jardins en conteneurs” et gagne jusqu’à 4 000 dollars par mois. Est-ce un exemple réaliste de ce qu’un site de jardinage en conteneur moyen de haut rang peut gagner de Yep ?

C’est difficile de se prononcer sur la moyenne. Le contenu doit être rémunéré en fonction de son impact.

Si nous regardons Google, ils gagnent plus de 150 milliards de dollars par an grâce à ce qu’on appelle “la recherche Google et autres” (Alphabet Résultats du premier trimestre 2022 PDF)

Imaginons que Google introduise soudainement un modèle de partage des bénéfices 90/10. Ils distribueraient donc 135 milliards de dollars aux créateurs chaque année et laisseraient 15 milliards de dollars pour eux-mêmes.

Comment distribueriez-vous 135 milliards de dollars aux créateurs de contenu si c’était vous qui preniez ces décisions ?

Nous pouvons commencer un processus de réflexion à partir d’un simple : Wikipédia est un contributeur très important et évident au succès de Google.

Le contenu de Wikipédia sert peut-être 5% de ce que les gens recherchent. Si c’est vraiment 5 %, alors peut-être que Wikipédia mérite d’obtenir 5 % des 135 milliards de dollars ou 6,75 milliards de dollars pour toutes les contributions.

Les nouvelles dans leur ensemble peuvent représenter 10 % ou 13,5 milliards de dollars.

Avec lui salaire moyen d’un journaliste aux etats unis environ 50 000 dollars par an, cela suffit à payer le salaire de 270 000 journalistes.

Par exemple, Le Washington Post embauche environ 1 000 journalistesvous pouvez donc imaginer que 270 000 est une grande équipe.

Si nous parlons de sujets de niche comme le jardinage. Le jardinage dans son ensemble pourrait ne représenter que 0,01 % de ce que les gens recherchent (je devine juste le pourcentage, je ne connais pas le pourcentage exact).

Si c’est 0,01 %, nous pourrions dépenser 1/10 de milliard de 135 milliards de dollars pour soutenir les créateurs qui écrivent sur le jardinage. Il s’agit de 13,5 millions de dollars pour le contenu de l’aménagement paysager.

Dans le domaine du jardinage, il peut arriver qu’une ressource engage une excellente équipe et couvre n’importe quel sujet possible qui sert 50% de l’intention de recherche et obtient 6,75 millions de dollars.

Il est très peu probable que nous puissions obtenir 1 000 ressources, chacune ayant exactement le même impact, et obtenir 13 500 $ chacune.

4. De nombreux membres de la communauté de recherche ont exprimé leur enthousiasme sur Facebook et ailleurs à propos de Yep et souhaitent que cela réussisse.

Mais certains membres de la communauté du marketing de recherche ont exprimé l’opinion que 60 millions de dollars pour un moteur de recherche ne suffisent pas pour concurrencer Google.

Quelle est votre réponse à ceux qui pensent que Yep est sous-financé ?

En concurrence avec de grandes entreprises comme Google, tout en partageant 90 % des revenus, nous n’avons évidemment pas choisi la voie facile, et je comprends le sentiment des gens.

En même temps, je crois que ce que nous faisons est important et vaut le risque.

En tant qu’entreprise autonome, Ahrefs a la possibilité de promettre une répartition des revenus de 90/10 et de livrer.

Toute entreprise soutenue par du capital-risque ou bien financée aura une liste d’investisseurs faisant pression pour augmenter ses revenus à perpétuité, et à un moment donné, elle se divisera 85/15, puis 80/20, et ainsi de suite.

60 millions de dollars sont les fonds que nous avons investis dans le centre de données à Singapour. Nous travaillons déjà sur un 4 fois plus grand aux États-Unis.

Dans tous les cas, le succès de la nouvelle recherche dépendra de l’intérêt des utilisateurs. Si nos idées convainquent les leaders d’opinion que soutenir les créateurs améliorera Internet pour tout le monde, peut-être que les utilisateurs tenteront leur chance.

5. Certains membres de la communauté de recherche ont partagé leur opinion selon laquelle il est difficile d’amener les gens à changer leurs habitudes. Quelle valeur ajoutée Yep offre-t-elle pour inciter les utilisateurs à quitter Google ?

L’amorçage est difficile jusqu’à ce que cela fonctionne.

Le modèle de partage des revenus est un outil très puissant pour attirer des personnes bien informées.

Nous nous attendrions à ce que les blogueurs demandent à leurs lecteurs de passer à Yep et à une réaction boule de neige. Plus les utilisateurs recherchent sur Yep, plus les créateurs gagnent.

Un jour, quelqu’un dira à son ami que sa mère publie un blog et reçoit une part des revenus de Yep, et le choix de cette personne changera.

Les utilisateurs peuvent se lasser de voir leur source d’information préférée afficher deux fois plus d’annonces sur Google que sur Yep, et modifier la recherche par défaut sur leurs appareils.

6. Pourquoi Yep affiche-t-il des liens vers Google et Bing dans certains résultats de recherche ?

Oui, il ne fournit toujours pas les meilleurs résultats pour tous les types de requêtes. Mais nous voulons que les gens essaient de le définir comme moteur de recherche par défaut.

Ces liens sont censés vous aider si Yep ne vous a pas bien servi.

Notre pensée est qu’il est préférable de donner une option rapide pour rechercher un autre moteur de recherche plutôt que d’obliger les gens à changer l’option par défaut.

7. Yep participera-t-il à IndexNow ?

Oui, nous prévoyons de participer.

8. Que doivent savoir les éditeurs et les référenceurs sur l’optimisation pour Yep ?

Créez du contenu utile pour les gens 🙂

9. J’ai remarqué que pour certaines recherches locales qui affichent du spam sur Google, ces mêmes requêtes n’affichent pas de spam sur Yep.

Oui, ciblez le spam comme les liens et le contenu du spam ?

Nous améliorons constamment les algorithmes pour stimuler le bon contenu, rétrograder les pages de spam et réduire l’impact des liens de spam.

10. Yep utilise-t-il BERT et d’autres technologies NLP ?

Oui, nous suivons de près les derniers développements en ML appliqués au traitement du langage pour sélectionner et combiner les idées et les approches applicables.

11. Sa page de confidentialité indique que Yep ne stocke pas l’historique de navigation ni l’adresse IP.

Cela signifie-t-il que toute personne utilisant Yep peut être assurée d’une confidentialité à 100 %, sans rien stocké sur les ordinateurs des utilisateurs et rien sur les serveurs de Yep ?

Ce n’est pas “rien de stocké” mais “le moins possible de stocké” pour que le système fonctionne.

Nous supprimons l’agent utilisateur et réduisons l’adresse IP avant de stocker les journaux. Nous utilisons également une version ignorée et hachée de l’IP et de l’agent utilisateur sans requête jusqu’à 48 heures pour nous protéger contre les DDOS et les abus.

Oui, il n’utilise pas de cookies par défaut, sauf si vous modifiez certains des paramètres par défaut.

Puisque nous avons notre propre index de recherche, nous n’appelons pas d’API tierces et nous ne partageons pas vos informations avec des tiers.

Nous garderons notre politique de confidentialité à jour au fur et à mesure que nous affinons les détails.

Je crois que Yep est le moteur de recherche le plus privé du moment, et nous voulons qu’il en soit ainsi.

12. Yep affichera-t-il un jour des résultats riches sous forme de recettes ?

Oui, nous améliorons constamment l’apparence de nos pages de résultats de recherche.

13. Ouais utilise des données structurées ?

Nous n’en utilisons encore qu’un petit sous-ensemble.

oui moteur de recherche

Ouais, il met son argent où sa bouche est quand il s’agit de “ne fais pas de mal s’engageant à redonner aux créateurs de contenu qui rendent les moteurs de recherche possibles en premier lieu.

D’une certaine manière, la sensibilité au rôle des créateurs de contenu n’est pas surprenante car Dmytro Gerasymenko, en tant que PDG d’Ahrefs, a un lien de travail étroit avec la communauté du marketing de recherche.





Cet article a été traduit par searchenginejournal

Laisser un commentaire