Le spam dans les résultats de recherche Google pour « nécrologie de Bill Slawski » montre le côté obscur du référencement


Hier, nous avons annoncé la triste nouvelle du décès de Bill Slawski.

Moins de 24 heures se sont écoulées et aucune véritable nécrologie n’a été publiée (que ce soit par un site d’information ou par une maison funéraire). Cependant, les résultats de recherche Google regorgent de résultats de spam.

Voyez ce qui se classe dans une recherche Google en ce moment pour [bill slawski obituary]:

C’est une horreur, surtout pour ceux qui recherchent des informations fiables sur les arrangements funéraires de Slawski.

Pour moi, cette SERP ressemble à Google, avant la Panda Update, pour certaines requêtes où les fermes de contenu régnaient en maître. C’est la façon la plus simple de le décrire.

De nombreux sites Web de mauvaise qualité ont créé un contenu léger dans le seul but de l’optimiser pour qu’il se classe chaque fois que quelqu’un recherche une nécrologie de Bill Slawski. Et ils monétisent le trafic généré par les annonces display.

Pire encore, il existe de nombreux sites de ce type. Et ces sites ont une chose en commun : le contenu se lit comme s’il avait été généré automatiquement ou (mal) écrit par des personnes dont la langue maternelle n’est pas l’anglais.

Regardons quelques-uns des sites afin que vous puissiez comprendre à quel point tout cela est dégoûtant :

1. De vraies nouvelles

Le contenu est un pur déchet. Regarde ce paragraphe :

Il était sain et sauf jusqu’à ce qu’il souffre d’une jambe cassée qui a causé sa mort. Avant sa mort, il a souffert d’un caillot de sang de Brian, pour lequel il a été admis à l’hôpital. Cette information a été partagée sur Twitter. Cela n’a pas affecté sa capacité à penser et à écrire. Il avait juste du mal à se réveiller correctement. Il était très actif sur Twitter avant sa mort.

Mis à part le problème de contenu évident, il semble que ce site devrait être en violation flagrante de l’algorithme de mise en page de Google (alias Top Heavy). Avant même d’arriver au contenu, vous n’obtenez que des publicités, des publicités, des publicités.

et regardant [obituary site:arealnews.com] révèle que cela ne fait pas exception. C’est une stratégie :

2. Tendance

Certains des contenus indésirables :

Sans doute était-il entouré de sa femme et de ses enfants lorsqu’il rendit son dernier soupir en paix. Les prospects supplémentaires du partenaire Bills sont actuellement inaccessibles. Nous sommes attentifs à ce problème.

3. Cactus cow-boy

S’il ne s’agit pas seulement de spam de recherche, il s’agit certainement du contenu de mauvaise qualité que vous pouvez publier avant d’atteindre ce seuil :

Twitter pleure la mort de l’expert en positionnement de sites Web Bill Slawski à l’âge de 61 ans. Cependant, son explication de la mort a été gardée secrète. Qu’est-il arrivé?

En fait, lorsque j’ai désactivé mon bloqueur de publicités pour prendre cette capture d’écran, il était infesté de tant de publicités et de redirections de spam que je ne pouvais même plus voir le site. J’espère que mon ordinateur n’a pas de virus.

4. Tendances Cma

Avant de regarder cet exemple, assurez-vous de vérifier la balise de titre sur la page d’accueil de ce site : CmaTrends « WE SELL Entertainment Periodt!

Et l’ouverture de son article:

Bill Slawski, l’auteur de Search Engine Land, est décédé à l’âge de 61 ans, #Bill #Slawski #author #Search #Engine #Land #died #age Bienvenue à NEWS TV OLASMEDIAVoici ce que nous vous proposons aujourd’hui :

Je pourrais citer d’autres exemples, mais vous comprenez.

Nouveau problème d’informations Google. La qualité de ce résultat de recherche est médiocre. Mais cela va au-delà de Slawski.

C’est un problème connu. Pour certaines nouvelles requêtes de recherche, il n’y a souvent pas assez de contenu sur le Web pour que Google puisse le classer. Vous obtenez donc une tonne de contenu qui, autrement, n’a aucune raison d’avoir de la visibilité.

Vous voyez aussi parfois cela après une mise à jour large de l’algorithme de base. Soudain, Google commence à afficher du contenu douteux provenant de sources suspectes comme s’il avait appuyé sur une sorte de bouton de réinitialisation. Habituellement, Google finit par le découvrir et le contenu le plus approprié revient là où il devrait être (mais pas toujours).

Les bienfaits de la mort. En plus des sites d’information clairement faux, il existe quelques sites Web nécrologiques spammés sur deathobits.com et death-obituary.com. Les deux sont également chargés d’annonces graphiques. Y compris les annonces Google.

Cependant, ce problème n’est pas nouveau. Et cela va bien au-delà de Slawski. En fait, certaines marques contribuent même à financer ce contenu de mauvaise qualité.

Marketing Brew a publié un rapport en novembre détaillant comment les sites de spam minent les nécrologies et finissent par être monétisés par des publicités de grandes marques (par exemple Nike, Nordstrom, Zola, Burts Bees). Google a déclaré à Marketing Brew qu’il avait :

Règles strictes qui interdisent explicitement aux annonces diffusées par Google de s’exécuter sur des sites qui utilisent des formats d’annonces perturbateurs, y compris des pages contenant plus d’annonces que de contenu d’éditeur. Nous interdisons également la diffusion de publicités à côté de contenus copiés à partir d’autres sites. Lorsque nous trouvons des pages ou des sites qui enfreignent ces politiques, nous prenons les mesures d’application appropriées.

J’ai contacté Google pour commenter cette histoire. Je mettrai à jour si / quand je reçois une réponse.


Nouveau sur Search Engine Land

A propos de l’auteur

Danny Goodwin est rédacteur en chef chez Search Engine Land. En plus d’écrire quotidiennement sur le référencement, le PPC et plus encore pour Search Engine Land, Goodwin gère également la liste d’experts en la matière de Search Engine Lands. Il aide également à planifier notre série de conférences, SMX Search Marketing Expo. Avant de rejoindre Search Engine Land, Goodwin était rédacteur en chef du Search Engine Journal, où il a dirigé les initiatives éditoriales de la marque. Il a également été rédacteur en chef chez Search Engine Watch. Il a pris la parole lors de nombreuses conférences et événements virtuels majeurs sur la recherche, et son expertise a été citée par un large éventail de publications et de podcasts.



Cet article a été traduit par searchengineland

Laisser un commentaire