Le test de l’API Google Chrome Themes devient public le 1er juillet


Un petit pourcentage du trafic verra bientôt le test initial de l’API Google Chrome Topics le 1er juillet. La nouvelle fonctionnalité permettra aux utilisateurs d’activer la publicité ciblée par centres d’intérêt sans avoir à suivre le site qu’un utilisateur visite.

Publicité ciblée par centres d’intérêt.Selon une documentation récente destinée aux développeurs, IBA peut aider les annonceurs à atteindre des clients potentiels et à financer des sites Web qui, autrement, ne pourraient pas facilement monétiser les visites sur leur site grâce à la seule publicité contextuelle. IBA peut également compléter les informations contextuelles de la page actuelle pour aider à trouver une annonce appropriée pour le visiteur.

L’API de thème.L’API Themes a trois tâches principales :

  • Le site Web Maps héberge des sujets d’intérêt. Par exemple, un site Web de yoga serait classé sous Fitness
  • Calculer les principaux sujets pour un utilisateur en fonction de son historique de navigation
  • Fournissez une API JavaScript pour vous aider à sélectionner les annonces appropriées en fonction des intérêts de l’utilisateur.

Consultez la documentation officielle des développeurs.Vous pouvez trouver toute la documentation pour les développeurs dans le nouveau test de l’API de thèmeici.

Ce que dit Google. Google déclare que ces tests initiaux visent à valider que ses systèmes fonctionnent comme prévu et qu’aucun impact sur les revenus ou les performances n’est attendu. Mais les annonceurs qui préfèrent ne pas être inclus dans le test initial peuvent se retirer à l’aide de l’en-tête de la politique d’autorisations de Chrome.

Pourquoi s’en soucie-t-on ?Lorsque Google a annoncé la version test de l’API en janvier, les annonceurs n’étaient pas enthousiastes. Les spécialistes du marketing de diverses agences ont exprimé leur inquiétude quant au fait que les 350 sujets décrits ne suffisent pas à fournir des conseils pertinents. Moins de sujets signifie plus de concurrence autour d’annonces moins ciblées, ce qui est un problème pour toutes les personnes impliquées. Google est peut-être déjà au courant du problème, mais à moins qu’il n’ait considérablement amélioré cette liste avant les tests, nous ne verrons peut-être pas de changement dans le sentiment des annonceurs ou les résultats prévus. On ne sait pas combien de temps durera le procès.


Nouveau sur Search Engine Land

A propos de l’auteur

Nicole Farley est une éditrice de Search Engine Land couvrant tout ce qui concerne le PPC. En plus d’être un vétéran du Corps des Marines, elle possède une vaste expérience dans le marketing numérique, un MBA et un penchant pour le vrai crime, les podcasts, les voyages et les collations.



Cet article a été traduit par searchengineland

Laisser un commentaire