Home PPC Les dernières statistiques sur la fraude au clic 2022 – Le blog de la fraude au clic

Les dernières statistiques sur la fraude au clic 2022 – Le blog de la fraude au clic

by Ilan Missulawin
Les dernières statistiques sur la fraude au clic 2022 - Le blog de la fraude au clic


Avec la croissance du marketing numérique, nous avons également constaté une augmentation correspondante de la fraude au clic et de la fraude publicitaire. Mais combien y a-t-il de fraude au clic ? Et combien cela vous coûte-t-il ?

En 2021, nous avons constaté que les niveaux de fraude au clic et de fraude publicitaire restaient constants à 14,08 %.

Mais en correspondance avec une augmentation des dépenses publicitaires (sur Google Ads), de 149 milliards de dollars en 2020 à 209 milliards de dollars en 2021, l’impact financier de la fraude au clic a également augmenté. La publicité sur les réseaux sociaux est également passée de

En 2021, les données du CHEQ ont révélé que le coût total de la fraude publicitaire atteignait environ 42 milliards de dollars.

Qu’il s’agisse de concurrents commerciaux vengeurs ou d’entreprises criminelles conçues pour engloutir votre budget publicitaire, la fraude au clic est un problème pour tous ceux qui mènent des campagnes PPC. Consultez nos statistiques détaillées sur la fraude au clic et la fraude publicitaire.

Statistiques de la plateforme de recherche

  • Plus de 7 millions d’entreprises ont utilisé Google Ads en 2021
  • Google est de loin la plus grande plateforme de recherche avec plus de 90 % de part de marché.
  • Les revenus de Google provenant de Google Ads étaient 209,49 milliards de dollars en 2021 (étatiste)
  • Le coût par clic moyen dans Google Ads les résultats de la recherche sont 0,89 $ (flux de mots)
  • Le coût par clic moyen dans Bing Ads les résultats de la recherche sont 0,64 $ (flux de mots)
  • Moyenne Google taux de clics de recherche payante Les résultats sont 4,12 % (flux de mots)
  • Moyenne Bing taux de clics de recherche payante Les résultats sont 3,09 % (flux de mots)
  • Les résultats de recherche mobile représentent 65 % des clics sur les résultats de recherche payante (étatiste)
  • Les annonces Google Shopping génèrent 76 % des dépenses publicitaires sur le Réseau de Recherche (SmartInsigns)
  • 85,3 % de tous les clics sur Google Ads proviennent de liens commerciaux (informations intelligentes)
  • Les dépenses consacrées aux annonces Google Shopping ont augmenté de 41 % entre 2018 et 2019 (SearchEngineTerre)
  • 94% des consommateurs recherchent des produits en ligne avant de les acheter (Frais)
  • Les acheteurs sont 80 % plus susceptibles de visiter un emplacement physique s’ils savent que le produit qu’ils veulent/dont ils ont besoin est en stock en premier.
  • Lorsqu’ils chercheront à acheter un article, 64,6 % des visiteurs cliqueront sur un lien de paiement (flux de mots)
  • Les visiteurs qui cherchent à acheter effectuent généralement un achat dans les 5 jours suivant leur première recherche (webmarketeur)
  • Les visiteurs des annonces PPC sont 50 % plus susceptibles d’acheter que les visiteurs organiques
  • 41 % de tous les clics sur les requêtes de recherche sont dirigés vers les 3 premiers résultats payants (flux de mots)
  • Le Réseau Display de Google (RGD) génère 2 milliards d’impressions d’annonces chaque mois (flux de mots)
  • En 2020, le Réseau Display de Google compte plus de 2 millions de sites Web, y compris les sites les plus lus tels que Gmail, YouTube, CNN, Forbes et MailOnline (flux de mots)
  • Le GDN touche 2,5 milliards d’internautes chaque jour, dont 94 % des internautes aux États-Unis et 90 % dans le monde (flux de mots)
  • 65% des PME ont une campagne Google Ads (WebFX)
  • Le taux de conversion moyen de Google Search Ads est de 3,17 % (SearchEngineHorloge)
  • Le taux de conversion moyen du Réseau Display de Google est de 0,46 % (SearchEngineHorloge)
  • Une PME moyenne dépense environ 10 000 USD par mois en publicités payantes sur les moteurs de recherche et les annonces graphiques (WebFX)

Trafic invalide et fraude au clic

  • Environ 38 % du trafic Web est automatisé/bots (imperva)
  • de ces robots, 24% sont considérés comme de mauvais bots ou des robots utilisés pour la fraude et le vol (imperva)
  • Dans les campagnes de référencement payant, une moyenne 14 % de clics proviennent de sources non originales (cliquez sur la fraude) (la source)
  • Au moins 15 % du trafic Web payant n’est pas imputable à la fraude (Chèque)
  • Les industries de services à la demande telles que la plomberie et la lutte antiparasitaire peuvent voir jusqu’à 60 % de fraude au clic dans vos annonces payantes (source)
  • La fraude publicitaire a coûté cher aux spécialistes du marketing 42 milliards de dollars en 2021 (Chèque)
  • Le coût de la fraude publicitaire devrait passer de 19 milliards de dollars en 2018 à 44 milliards de dollars d’ici 2022 (étatiste)
  • 90 % de toutes les campagnes publicitaires PPC sur Google et Bing sont concernés par la fraude au clic
  • Les taux de fraude aux clics ont augmenté de 21 % au cours des premiers stades de la pandémie de coronavirus (source)
  • Les industries avec les taux les plus élevés de fraude au clic comprennent la photographie (65%), la lutte antiparasitaire (62%), les serruriers (53%), la plomberie (46%) et l’élimination des déchets (45% (source)
  • Les services financiers et juridiques ont été touchés par environ 25 % de trafic invalide/faux clics en 2020 (source)
  • On estime que les entreprises qui dépensent 10 000 $ par mois sur Google Ads perdent environ 12 000 $ à 15 000 $ chaque année en raison de la fraude au clic (source)

Le business de la fraude au clic

  • Le paiement par clic (PTC) l’industrie a payé environ 13,2 millions de dollars télétravailleurs à cliquer sur les publicités à des fins lucratives en 2020 (Cloche/Cliquez sur Cesser l’enquête)
  • Les clics peuvent être facilement achetés en ligne, avec des milliers de clics pour aussi peu que 5 $
  • Les fermes de clics sont ouvertement annoncées sur diverses plateformes, y compris YouTube, et peuvent générer des milliers de clics pour environ 100 $ par mois.
  • Les fermes à clics utilisent souvent un réseau de personnes et d’appareils réels pour créer des clics authentiques sur n’importe quoi, des réseaux sociaux aux liens payants (Creusez-le)
  • Des réseaux criminels entreprenants ont été surpris en train d’exploiter des botnets de fraude publicitaire. Parmi les plus rentables, citons 3ve, Methbot, Hyphbot et Hydra. La plupart d’entre eux rapportaient à leurs opérateurs des millions de dollars chaque année. (Cloche)
  • En plus de gonfler les paiements aux éditeurs, la fraude au clic peut être utilisée pour attribuer à tort des installations ou des téléchargements d’applications à des développeurs frauduleux, ce que l’on appelle la fraude par attribution.
  • Les bots de clic sont des scripts simples qui peuvent être mis en œuvre pour faire n’importe quoi, du suivi des comptes de médias sociaux ou de la publication de commentaires, au clic ou à la génération de vues sur les annonces graphiques (New York City Times)
  • Les fermes de clics et les botnets ne sont pas illégauxbien que certains aspects de leurs opérations puissent être poursuivis en vertu de nombreuses lois, telles que la fraude par fil et le vol de données.

derrière les statistiques

À partir de ces statistiques sur la fraude au clic, vous pouvez voir que Google Ads est l’un des outils les plus importants pour les spécialistes du marketing, mais il est ouvert au problème de la fraude.

En savoir plus sur la fraude au clic dans notre guide rapide

Google introduit constamment de nouveaux changements, notamment la modification du suivi inter-applications en 2022 et la publication d’une mise à jour de confidentialité tant attendue (en attente). Avec des nouvelles récentes selon lesquelles l’Union européenne a déclaré les autorisations de consentement illégales, il est également probable que des changements soient apportés à la manière dont les données sont traitées dans l’UE. Et cela risque d’avoir un effet d’entraînement.

Bien que Google ait mentionné que la fraude publicitaire et le trafic invalide sont dans sa ligne de mire, en particulier lors de son lancement du marketing en direct en 2021, il y a eu peu de nouvelles depuis lors.

Le trafic invalide et la fraude au clic resteront probablement un problème dans un avenir prévisible. La meilleure façon de vous assurer que vos dépenses publicitaires PPC sont optimisées est d’utiliser la prévention de la fraude au clic.

ClickCease continue d’être l’option leader du secteur pour bloquer les robots, les fermes de clics, les concurrents et la fraude au clic sur Google et Bing Ads. Comme nous faisons maintenant partie de CHEQ, vous pouvez vous attendre à des développements passionnants au cours de l’année à venir.

Vous voulez voir qui clique réellement sur vos annonces ? Inscrivez-vous pour un audit de trafic GRATUIT de 7 jours avec ClickCease.



Cet article a été traduit par clickcease

Related Posts

Leave a Comment