L'IA peut-elle effectuer du référencement ?  Expérimenter avec OpenAIs GPT-3


La technologie de l’IA (intelligence artificielle) a fait d’énormes progrès ces dernières années. Il est maintenant possible d’évaluer votre capacité à effectuer des tâches spécifiques telles que la génération de texte, d’images et de sons.

Maintenant, que se passe-t-il si on va plus loin avec des tests plus compliqués, comme évaluer un job par exemple, ou plus particulièrement, évaluer un système d’intelligence artificielle dans sa capacité à faire du SEO ?

Ensuite, nous allons tester le Generative Pretrained Transformer 3 (GPT-3) créé par OpenAI.

Gardez à l’esprit qu’un système d’IA imitera les données sur lesquelles il est formé.

Le référencement a été construit parallèlement à la progression des moteurs de recherche, et tout est bien documenté dans les blogs, les livres et les interviews.

Par conséquent, l’IA a probablement appris de tout le contenu SEO disponible.

Par conséquent, les tests mesureront les indicateurs suivants :

  • Cohérence dans la continuité d’un thème SEO.
  • La pertinence des modifications SEO.
  • La capacité de répondre aux questions de référencement.

La cohérence pour continuer un thème SEO

Les tests suivants porteront sur la compréhension du système d’IA d’une situation SEO et sa capacité à traiter le sujet de manière cohérente et intelligible.

Le premier test prendra des exemples qui parlent d’histoires d’horreur SEO, c’est-à-dire de courtes histoires qui abordent les catastrophes SEO, et verront comment fonctionne l’IA.

J’ai pris deux exemples sur le site d’Aleyda Solís et voici ce que l’IA a généré :

Deux exemples :

  • Lorsque toutes les pages internes du site ont été canonisées en page d’accueil. #seohorrorstories
  • Quand quelqu’un a oublié de verrouiller le bac à sable du site… cela a commencé à être indexé. #seohorrorstories

Résultats générés par l’IA OpenAI GPT-3 :

  • Quand quelqu’un dit : « J’ai une super idée ! Mettons notre site Web dans le pied de page d’un site Web sans rapport !” #seohorrorstories
  • Quand quelqu’un a oublié de vérifier le fichier robots.txt du bac à sable avant de le publier. #seohorrorstories
  • Quand quelqu’un a apporté des modifications à .htaccess sans le dire à personne #seohorrorstories
  • Lorsque nous changeons de domaine et ne renvoyons pas les anciennes pages pendant plus de 60 jours. #seohorrorstories
  • Lorsque le client a créé des milliers de pages de contenu léger sans valeur #seohorrorstories
  • Lorsque le client a insisté pour utiliser des tables de base de données relationnelles comme URL (?tbl=table&id=2) #seohorrorstories

Analyse : Les textes générés sont variés et cohérents.

De plus, après quelques recherches, nous pouvons conclure qu’ils sont uniques.

L’IA a donc compris qu’elle devait imiter un texte court qui parle de SEO et ajouter à chaque fois le hashtag #seohorrorstories.

Voici une capture d’écran de l’exemple complet ; nous pouvons générer des #seohorrorstories sans fin.

Histoires d'horreur SEO générées par GPT-3Capture d’écran OpenAI, avril 2022

Concernant la créativité, on peut aller un peu plus loin dans nos tests et essayer de mesurer la cohérence de la création d’un dialogue entre deux experts SEO.

Pour le prochain test, nous donnerons à l’IA une situation et des instructions, puis nous lui demanderons de générer une discussion.

C’est la situation où l’IA va devoir créer un dialogue entre deux experts, un expérimenté et un débutant : quand quelqu’un a oublié de verrouiller le bac à sable du site… ça a commencé à être indexé.

Résultats générés par l’IA OpenAI GPT-3 :

Aleida : Oh non ! Quand avez-vous réalisé que cela se produisait ?
Paul : J’ai vérifié Google Analytics ce matin et j’ai vu que nous avions du trafic provenant de google.com.
Aleyda : Ce n’est pas bon. Avez-vous vérifié si l’environnement de test du site est toujours en cours d’indexation ?
Paul : Oui, je l’ai fait. Et c’est.
Aleyda : D’accord, nous devons nous en occuper tout de suite. Tout d’abord, vérifions s’il y a des pages qui ont été indexées.
Paul : Il y en a.
Alida : Super. Nous devons maintenant verrouiller l’environnement de test afin que Google arrête de l’indexer.
Paul : Comment fait-on ça ?
Aleyda : Nous pouvons ajouter un fichier robots.txt à l’environnement de test. Cela indiquera à Google de ne pas indexer les pages du site.
Pablo : Eh bien, c’est logique. Faisons cela.

Boîte de dialogue SEO générée par GPT-3Capture d’écran OpenAI, avril 2022

Analyse : Le dialogue reste très cohérent.

Le système d’IA explique même comment le problème a été détecté et propose une solution au problème d’indexation d’un site de pré-production avec un fichier robots.txt.

Ensuite, prenons l’une des #seohorrorstories inventées par l’IA et générons la boîte de dialogue associée.

Voici la nouvelle situation : lorsque le client a créé des milliers de pages de contenu léger sans valeur.

Résultats générés par l’IA OpenAI GPT-3 :

Aleyda : Eh bien, c’est un petit problème. Vous avez créé de nombreuses pages à faible contenu qui n’offrent pas vraiment de valeur aux utilisateurs.
Paul : Oui, je sais. J’essayais juste d’inclure autant de mots clés que possible sur le site Web.
Aleyda : Malheureusement, cela n’aidera pas votre référencement. En fait, cela pourrait nuire à votre classement.
Paul : Alors que dois-je faire ?
Aleyda : Vous devez créer un contenu de meilleure qualité qui ajoute de la valeur aux utilisateurs. C’est ce qui vous aidera à vous classer plus haut dans les moteurs de recherche.

Résultats générés par l'IACapture d’écran OpenAI, avril 2022

Analyse – Encore une fois, l’IA parvient à créer un vrai dialogue en expliquant pourquoi la création de contenu léger ne fonctionne pas pour le référencement et même en recommandant des solutions.

On peut en conclure que le système d’IA peut parler de SEO avec rigueur et précision, mais peut-il aussi apporter des modifications pertinentes pour le SEO à un texte ?

En l’occurrence, GPT-3 propose un mode d’édition de texte disponible à partir de mars 2022.

Essayons.

La pertinence des modifications SEO

Le premier test demandera à l’IA de remplacer une ancre de lien par quelque chose de plus commercialisable pour mieux mettre en avant un produit.

Résultats générés par l’IA OpenAI GPT-3 :

Édition SEO avec GPT-3Capture d’écran OpenAI, avril 2022

Analyse : Le test est relativement concluant.

Ici, l’IA remplace les “steakhouses lambrissés d’acajou” par “les meilleurs steaks de New York”, compte tenu du contexte.

La solution fonctionne quel que soit le nombre de liens.

Ensuite, le second test consiste à effectuer deux tâches simultanées : Demander à l’IA de changer l’ancre du lien mais ajouter la balise H1 avec titre au début du document.

Résultats générés par l’IA OpenAI GPT-3 :

Résultats générés par l'IA pour la balise H1Capture d’écran OpenAI, avril 2022

Analyse : Encore une fois, le test est réussi et vous pouvez appliquer les résultats à des milliers de documents. Un titre résumant le document est ajouté au bon endroit.

Enfin, nous demanderons à l’IA d’ajouter une liste de trois liens pertinents en utilisant les balises

  • .

    Résultats générés par l'IA pour ajouter des liens pertinentsCapture d’écran OpenAI, avril 2022

    Analyse : Encore une fois, le format est bien respecté et les ancres sont cohérentes.

    Les liens sont fictifs, mais on pourrait facilement choisir GPT-3 dans une base de données de liens pour utiliser de vrais liens.

    En bref, GPT-3 est bon pour éditer du texte de manière contextuelle lorsqu’il reçoit les bonnes instructions. Cela pourrait être un énorme gain de temps lorsqu’il s’agit de modifications à grande échelle.

    La capacité de répondre aux questions SEO

    Nous allons maintenant tester les connaissances SEO d’un système d’IA.

    j’ai choisi d’utiliser Essayez le référencement BrightEdgemais aurait pu utiliser n’importe quel test:

    Comme pour chacun des tests précédents, nous utilisons la technologie GPT-3 OpenAI pour répondre aux questions d’un QCM SEO. Le nombre de bonnes réponses mesure la qualité du test.

    L'IA choisit la meilleure réponseCapture d’écran OpenAI, avril 2022

    Ci-dessous, nous voyons comment chaque question est présentée à l’IA ; le texte surligné en vert représente la réponse que vous avez choisie.

    BrightEdge fournit le tableau des questions avec les bonnes réponses dans une colonne et la réponse choisie par l’IA dans la colonne adjacente :

    L'IA peut répondre à un quiz SEOCapture d’écran de l’auteur, avril 2022

    Les résultats du GPT -3 sont encourageants : l’IA obtient un score de 16/20, et même dans ce cas, elle manque de contexte quant à l’endroit où elle échoue.

    Maintenant, interrogeons l’IA sur les récentes mises à jour de Google concernant la sortie de Google MUM le 18 mai 2021.

    Question de maman GoogleCapture d’écran OpenAI, avril 2022

    Quel est l’objectif principal de Google MUM ?

    Là encore, comme vous pouvez le constater, l’IA répond parfaitement.

    Bref, nous avons un vrai moteur de réponse SEO si des questions très précises sont posées.

    limites

    Maintenant, nous pouvons voir les limites du référencement basé sur l’IA.

    Voici une liste non exhaustive :

    La capacité de l’IA à résoudre des problèmes inconnus ou mal documentés.

    Souvent, dans le domaine du référencement, il est fastidieux et long de comprendre ce qui s’est réellement passé lorsqu’un problème survient et parfois il n’y aura jamais d’explication. L’IA ne peut pas trouver de solutions avec des données qui ne font pas partie de son analyse.

    La capacité à prendre en compte tout ce qui existe.

    Il existe souvent de nombreuses restrictions sur ce qui a déjà été fait ou testé sur un site ou un ensemble de sites. Par conséquent, il est actuellement impossible de fournir tout le code source et la documentation du projet à un système d’IA pour trouver une réponse précise qui prend en compte toutes les informations existantes.

    Être capable de mesurer la vraie qualité d’un contenu ou d’une idée par son originalité ou sa représentation du contexte situationnel actuel.

    Les systèmes d’IA ne fonctionnent toujours pas en temps réel, ils manquent d’originalité et de créativité. En conséquence, la véritable mesure de la qualité du contenu est actuellement minime. Ce sont souvent les humains qui évaluent un contenu de qualité. Les IA détectent généralement les spams et les contenus de mauvaise qualité.

    En bref, un système d’IA peut surpasser un novice en référencement ou une personne ayant peu de connaissances en référencement, mais il aura encore du chemin à faire pour remplacer un expert en référencement expérimenté.

    De manière générale, le duo IA et humain restera toujours la meilleure combinaison, l’humain se concentrant sur les tâches à plus forte valeur ajoutée.

    En conclusion, tous les experts SEO expérimentés sont bien au-dessus d’une IA SEO.

    Davantage de ressources:


    Image en vedette : Shutterstock/metamorworks





Cet article a été traduit par searchenginejournal

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici