Meta introduit une nouvelle politique pour lutter contre les faux avis


Meta a introduit une nouvelle politique de commentaires de la communauté aux États-Unis.

Il cible les faux avis qui apparaissent dans ses fonctionnalités Notes et avis ou Questions et réponses sur Marketplace et Shops.

Pourquoi Meta a créé la politique. Meta a déclaré qu’il souhaitait que les avis soient basés sur les expériences d’achat réelles de vrais clients et “conservent les avis non pertinents, frauduleux et offensants de nos plateformes”.

La politique. Meta a dressé une liste de cinq choses qui pourraient signaler les avis :

  1. Manutention. Les commentaires de la communauté ne doivent pas être utilisés pour représenter, induire en erreur, frauder ou exploiter d’autres personnes à des fins financières ou personnelles.
  2. motivation. Les commentaires de la communauté ne doivent pas être directement ou indirectement incités, sauf indication contraire conformément aux politiques de Metas sur le contenu de marque. Nous définissons l’incitation comme un partenaire commercial ou un vendeur fournissant quelque chose de valeur, tel qu’un paiement monétaire, un cadeau ou un remboursement, en échange d’évaluations, d’avis ou de commentaires de la communauté.
  3. Non-pertinence. Les commentaires de la communauté doivent être basés sur l’expérience directe d’un évaluateur avec un produit, une entreprise ou un fournisseur. De plus, les commentaires doivent être liés à l’utilisation prévue du produit et/ou de l’entreprise.
  4. Contenu graphique ou inapproprié. Les commentaires de la communauté ne doivent contenir aucun contenu ou média trop graphique, incendiaire, violent, discriminatoire ou menaçant pour une personne ou un groupe.
  5. E-mails indésirables. Les commentaires de la communauté doivent respecter les politiques de Metas sur le spam. Non autorisé à inclure, mais sans s’y limiter, le désengagement, la publication, le partage ou la promotion de contenu à haute fréquence.

Vous pouvez voir la politique ici.

Comment Meta appliquera la politique. Meta a déclaré qu’il utiliserait un mélange d’examinateurs humains et automatisés. Et sur la base de ce passage de son un dIl semble que nous puissions tous nous attendre à quelques faux positifs et à d’autres peines de “prison Facebook” pendant que Meta essaie de comprendre cela.

« Lorsque nous publions une nouvelle politique, cela peut prendre du temps pour que les différentes parties de nos mécanismes d’application apprennent à appliquer correctement et systématiquement la nouvelle norme. Mais au fur et à mesure que nous collectons de nouvelles données, nos modèles d’apprentissage automatique, notre technologie automatisée et nos réviseurs humains amélioreront leur capacité à garantir que nos outils de rétroaction de la communauté, en particulier les critiques, conservent leur intégrité, leur pertinence et leur authenticité. »

Le sentiment des avis ne devrait pas affecter les avis. “Notre politique de commentaires de la communauté vise à donner une voix égale à tous les points de vue qui respectent les politiques Meta, y compris la gamme complète de commentaires positifs, négatifs et neutres. En tant que tel, nous traitons tous les commentaires positifs et négatifs de la même manière. Nous ne soumettons pas les commentaires négatifs à un examen plus approfondi lors de l’examen des violations de la politique et nous ne modifions pas les commentaires de quelque manière que ce soit avant de les publier », selon Meta.

Les fausses critiques Facebook sont un problème constant. Encore pas cher obtenir de fausses critiquescomme un groupe de consommateurs l’a démontré en octobre.

Et Meta a mis du temps à agir.

En avril 2021, Facebook supprimé 16 000 groupes traiter les avis faux et trompeurs, mais seulement après qu’ils ont été identifiés par l’organisme britannique de surveillance de la concurrence, la Competition and Markets Authority (CMA)

Facebook a accepté d’apporter des modifications à ses systèmes :

  • Suspendez ou bannissez les utilisateurs qui créent à plusieurs reprises des groupes Facebook et des profils Instagram qui promeuvent, encouragent ou facilitent les avis faux et trompeurs.
  • Introduisez de nouveaux processus automatisés pour améliorer la détection et la suppression des avis faux et trompeurs.
  • Rendre plus difficile pour les gens d’utiliser les outils de recherche de Facebook pour trouver des profils et des groupes d’avis faux et trompeurs sur Facebook et Instagram.
  • Créez des processus dédiés pour vous assurer que ces changements fonctionnent efficacement.

En mars, Meta a annoncé un procès contre une personne qui avait fourni un faux service d’engagement sur Facebook.

Pourquoi s’en soucie-t-on ? Les fausses critiques sont depuis longtemps un problème permanent sur toutes les plateformes, pas seulement Meta. Si vous faites confiance ou avez fait confiance à de fausses critiques, méfiez-vous. Comparez son succès à long terme à certaines critiques artificiellement gonflées. Et même si toutes leurs critiques sont légitimes, soyez averti : les processus de révision de Meta sont gravement défectueux.

Lecture suggérée


Nouveau sur Search Engine Land

A propos de l’auteur

Danny Goodwin est rédacteur en chef de Search Engine Land & SMX. En plus d’écrire quotidiennement sur le référencement, le PPC et plus encore pour Search Engine Land, Goodwin gère également la liste d’experts en la matière de Search Engine Lands. Il aide également à planifier notre série de conférences, SMX Search Marketing Expo. Avant de rejoindre Search Engine Land, Goodwin était rédacteur en chef du Search Engine Journal, où il a dirigé les initiatives éditoriales de la marque. Il a également été rédacteur en chef chez Search Engine Watch. Il a pris la parole lors de nombreuses conférences et événements virtuels majeurs sur la recherche, et son expertise a été citée par un large éventail de publications et de podcasts.



Cet article a été traduit par searchengineland

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici