Home Marketing Qu’est-ce qu’un bon coût par acquisition (CPA) ? Demandez au CPP

Qu’est-ce qu’un bon coût par acquisition (CPA) ? Demandez au CPP

by Navah Hopkins
 Qu'est-ce qu'un bon coût par acquisition (CPA) ? Demandez au CPP


Il peut être très difficile de générer des KPI médias payants et leurs budgets correspondants.

Le facteur le plus important est de comprendre la valeur d’un client et le nombre de prospects dont vous avez besoin pour obtenir un client.

La question Ask PPC de ce mois-ci nous demande d’explorer comment nous arrivons au coût par acquisition (CPA) et comment l’utiliser pour créer un budget/une stratégie de campagne. Gale demande :

« En PPC, y a-t-il une corrélation entre la valeur réelle du produit/service et le CPA ?

Si oui, comment ces informations peuvent-elles être utilisées lors de la planification du budget de la campagne ?

Santé!”

En bref, qu’est-ce qu’un bon CPA ? Nous allons voir.

La corrélation entre la valeur client + CPA

Toutes les campagnes médiatiques payantes fonctionnent à partir d’une enchère.

En fonction de la compétitivité d’une idée (terme de recherche ou public cible), vous pouvez être obligé de payer une prime ou d’obtenir des remises.

Différents produits et services ont des prix d’enchères différents.

Par exemple, le secteur juridique a certains des coûts par clic (CPC) les plus chers, ce qui est en corrélation avec le coût des services.

Le cas moyen de blessures corporelles vaut environ 5 000 à 6 000 dollars pour l’entreprise, donc payer 200 à 400 dollars par clic peut toujours atteindre un retour sur investissement positif.

Si le taux de conversion est bon (35 % à 40 %), il est raisonnable de s’attendre à un CPA de 600 $ à 700 $ sur une dépense de 20 000 $. Dans ce scénario, le ROAS (retour sur les dépenses publicitaires) serait de 8,34x.

Ce serait un nombre d’étoiles.

La plupart des taux de conversion seront plus proches de 10 % à 25 % (c’est-à-dire que la vente/la transaction a eu lieu).

Définir des attentes réalistes pour le CPA et le ROAS influence directement le succès des campagnes.

S’il n’y a pas de budget pour obtenir suffisamment de clics le jour même, la campagne ne pourra pas générer de résultats ni sortir de la période d’apprentissage.

Assurez-vous de tenir compte de la valeur vie client dans vos objectifs de CPA et de ROA.

Si vous vendez un produit à 15 $ qui invite à un abonnement mensuel, assurez-vous de tenir compte de la durée de vie moyenne du client.

Un client annuel vaudrait 180 $ et permet un CPA plus élevé.

Qu’est-ce qu’un bon CPA ?

Un bon CPA (coût par acquisition) attirera les clients à un prix rémunérateur tout en restant suffisamment compétitif pour maintenir la marque dans des enchères de grande valeur.

Les CPA doivent être suffisamment élevés pour que les réseaux publicitaires puissent encore enchérir suffisamment pour conserver environ 65 % du taux d’impressions en haut de la page.

Cependant, il doit également être suffisamment bas pour maintenir les marges brutes.

Lors de la configuration de votre CPA, assurez-vous de garder à l’esprit les éléments suivants :

  • Faites-vous confiance à vos conversions ?
  • Toutes les conversions sont-elles identiques ?

En fonction de ces réponses, vous utiliserez les enchères ciblées au CPA/ROAS ou suivrez un manuel.

Vous recevrez un CPA potentiel lorsque vous activez les enchères intelligentes. Ce nombre est basé sur l’historique des conversions et le CPA précédent.

Bien que cela puisse être un bon point de départ, il sera souvent faible/élevé.

Assurez-vous de définir un CPA qui vous convient et qui permettra à la campagne de se développer.

Dernières conclusions

Un bon CPA permet à la campagne de fonctionner tout en permettant un retour sur investissement réel.

La valeur du client est cruciale pour déterminer un bon CPA et influence directement le budget de la campagne.

Vous avez une question sur le CPC ? Soumettez via ce formulaire ou tweetez-moi @navahf avec le hashtag #AskPPC. On se voit le mois prochain!

Davantage de ressources:


Image en vedette : Paulo Bobita/Journal des moteurs de recherche





Cet article a été traduit par searchenginejournal

Related Posts

Leave a Comment