Référencement et orientation vers le marché local pour les expansions internationales


Dans ma dernière chronique, j’ai couvert les avantages commerciaux d’une stratégie de référencement international, et le premier avantage était de compléter votre plan stratégique mondial plus large.

Il s’agit d’un alignement essentiel, en particulier lorsqu’il s’agit de la manière dont vous prévoyez de mettre en œuvre des sites Web pour cibler ces marchés.

La gestion de plusieurs sites Web mondiaux nécessite non seulement des ressources pour la création et la maintenance, mais doit également apporter une valeur ajoutée aux utilisateurs du marché cible.

Combien de places de marché est trop?

Au fil des ans, j’ai vu de nombreuses entreprises traduire leur site Web dans une autre langue, comme l’espagnol ou l’arabe, puis essayer de “maximiser leur investissement” en clonant une version locale pour chaque marché qui parle cette langue.

Pour une entreprise, cette approche a abouti à 1 600 sites Web distincts et à plus de 18 millions de pages Web, dont la plupart n’ont pas été indexées car Google considérait les pages comme des doublons.

Combien de sites est trop?Image de Twitter, juin 2022

Dans Twitter John Mueller de Google a récemment répondu à une question d’un message demandant si avoir des versions anglaises pour les marchés EMEA était une bonne stratégie.

Sa réponse a été : “Il semble que vous ayez 78 URL pour le même contenu.”

Il a poursuivi en disant: “On dirait que c’est la même page, il n’y a aucune raison réelle pour nous d’indexer plusieurs versions.”

Développer votre orientation vers le marché local

L’orientation vers le marché local est l’équilibre délicat entre la gestion des attentes et des besoins des clients sur un marché étranger avec les objectifs, les ressources et les capacités de votre organisation.

Dans votre planification, vous devez tenir compte de chaque marché potentiel en fonction de la localisation des besoins commerciaux locaux, des comportements des utilisateurs, des attentes des utilisateurs, de la langue, de la devise et de tout autre élément qui encourage la participation des clients au marché. .

Il ne suffit pas de cloner un site Web existant dans une autre langue, puis de le soumettre à Google.

Un article précédent suggérait des outils qui vous aident à identifier de nouveaux marchés qui ont une demande des consommateurs et facilitent les affaires transfrontalières.

Votre stratégie de contenu sera guidée par le ciblage de votre marché local, vous obligeant à planifier l’ensemble de la chaîne de conversion, aidant à déterminer si ce site doit être un site global en une seule langue, un site de marché localisé ou un site spécifique à une langue, et si le la technologie s’adapte à l’utilisateur à la demande ou dynamiquement.

Cette matrice déterminera souvent vos exigences technologiques.

Trop d’entreprises se rendent compte trop tard dans leur processus d’expansion qu’elles ne font pas affaire avec des pays ou des régions, mais avec des personnes.

Vous ne pouvez pas échapper au Rubik’s Cube de variations lorsqu’il s’agit de faire des transactions avec les gens.

Les personnes d’un marché cible parlent une langue spécifique, utilisent une devise spécifique et vivent dans un lieu spécifique.

Sites dédiés à la devise, à la langue ou au marché

Les entreprises qui envisagent de se développer à l’échelle mondiale doivent prendre plusieurs décisions à long et à court terme.

En regardant dans votre boule de cristal, à quoi ressemble votre expansion complète ?

L’expansion sur un seul marché supplémentaire est très différente de plusieurs marchés dans différentes parties du monde.

Dans les premiers stades de l’expansion, ces décisions peuvent être faciles.

Une entreprise autrichienne peut approcher l’Allemagne relativement facilement, car elles parlent toutes deux allemand, utilisent l’euro et ont des accords de transport maritime transfrontalier.

Dans ce cas, ont-ils besoin d’un autre site Web ?

Activer simplement un calculateur d’expédition et l’administration fiscale de la TVA peut suffire.

Cela se complique lorsqu’un site Web américain veut cibler le Mexique.

Vous aurez besoin d’un moyen d’organiser vos pages Web en espagnol, de masquer les prix en pesos, de vous assurer que les produits achetés peuvent être expédiés à l’emplacement du client au Mexique et d’informer les consommateurs s’il y a des frais supplémentaires.

Une fois qu’on a les infrastructures du Mexique, on peut être tenté de s’étendre plus au sud vers l’Argentine, le Pérou ou le Chili.

Devrions-nous tirer parti du même site Web espagnol et utiliser un convertisseur de devises et un gestionnaire d’expédition ou existe-t-il des exigences spécifiques du marché et des différences linguistiques qui nous obligeront à utiliser des sites Web de marché distincts ?

J’ai vu plusieurs entreprises lancer des sites Web “UE” pour cibler l’Union européenne en utilisant l’euro.

Ils clonent le site mondial dans un domaine “.eu”, convertissent les prix en euros et supposent qu’ils peuvent cibler magiquement cette région en utilisant une devise et une structure juridique communes.

Cela semble logique, mais malgré l’utilisation de la même devise, la plupart des marchés parlent des langues différentes, ce qui signifie qu’ils n’attirent pas suffisamment de visiteurs pour être viables.

Orientation visuelle OU technique

Une fois que vous avez décidé de la structure de votre site Web, vous devriez envisager d’utiliser un ciblage visuel, comme forcer un utilisateur à utiliser un sélecteur de pays/langue pour choisir le site qu’il souhaite, ou un ciblage technique utilisant l’emplacement physique du visiteur ou la langue. préférence pour le routage. à un site Web spécifique.

Il existe de nombreux articles sur les défis liés à l’utilisation de l’adresse Internet locale d’un utilisateur pour diriger les utilisateurs vers des sites Web spécifiques en fonction de l’endroit où ils ont accédé au site, et sur les pièges culturels potentiels liés à l’utilisation du drapeau national d’un pays pour représenter une langue sur différents marchés.

Quelle que soit la méthode, il est essentiel que vous testiez votre implémentation pour vous assurer que les moteurs de recherche peuvent accéder à tout le contenu disponible pour l’une ou l’autre méthode.

En règle générale, les pages de sélection définissent un cookie qui enregistre la sélection d’un utilisateur pour éliminer l’étape de sélection à l’avenir.

Bien qu’ils soient parfaits pour les utilisateurs, les moteurs de recherche ne peuvent souvent accéder à aucun des chemins car ils n’acceptent pas les cookies qui les empêchent d’accéder à l’un des sites Web locaux.

De même, avec la détection de l’adresse IP et de la langue, le système est conçu pour diriger les utilisateurs vers des versions spécifiques du site Web.

Ceci est très courant pour les sites Web de commerce électronique avec des prix spécifiques au marché et/ou des règles pour faire des affaires sur des marchés spécifiques.

Malheureusement, cela empêchera souvent les moteurs de recherche d’accéder à ces sites Web.

Il est donc essentiel de s’assurer qu’il existe des exceptions aux règles pour permettre aux moteurs de recherche, y compris Google, d’accéder à toute page Web qu’ils demandent, car il ne sait pas d’où ils explorent vos sites.

conclusion

Bien qu’il n’y ait pas de réponse simple à la question du nombre de sites Web mondiaux que vous devriez avoir ou du nombre de pages dans chacun d’eux, la meilleure pratique consiste à prendre la décision en fonction des besoins de votre entreprise et de votre marché plutôt que simplement parce que vous le pouvez. ce.

La gestion d’une présence Web multinationale réussie nécessite une planification détaillée pour garantir que le contenu que vous déployez ajoute de la valeur aux utilisateurs de votre marché cible, ce qui encourage l’engagement.

Dans le même temps, il doit satisfaire aux exigences de plus en plus strictes de Google pour être pertinent, faisant autorité et suffisamment unique pour justifier son indexation.

Davantage de ressources:


Image en vedette : ktasimar/Shutterstock





Cet article a été traduit par searchenginejournal

Laisser un commentaire